Bianco : presse anarchiste

Liste des périodiques | Par année de 1re création | Plan du site | Tableau synoptique |

Creuse-citron

journal de la Creuse libertaire



N° 1 (2004, sept.)-n° 58 (2018, nov.) + n° sp. ["Spécial polar"(n° 2), "Spécial" (n° 3), "Spécial bouffe-curé", "Spécial Watkins-Munch", "Spécial Gatti", "Spécial sieston", "15 Spécial BD",

Prix libre

Présentation :
offset - A4 - 12 pages, puis 20 pages, 24 pages, 28 pages (n°41) - 2 ou 3 col. - irage : 300 ex (n°1) puis 1000 ex.
4 pages ("special bouffe-curé", "spécial Watkins-Munch", "spécial BD"), recto-verso les autres n° spéciaux

Adresse :
7, Les Chambons 23150 St-Martial-Le-Mont ; puis Sainte-Feyre 23000
Creuse-citron c/o CNT23 BP 181 - 23004 Guéret [Creuse-citron n°10], c/o CNT 23 BP 2 - 23000 Sainte-Feyre [n° 13]
courriel : creuse-citron@free.fr

Collab. : [dont beaucoup d’auteurs et autrices du Monde liber(aire] Patrick Faure, Francis Laveix, Alayn Dropsy, Milo Kailash, Christophe Rastoll, Yves, Alain Petit, Laurence Biberfeld, Yvan Tricart, JF Pressicaud, Alain Pie, Marie Ange Camus, Alain Dekône, Cédric De Queiros, Virginie, Martine Deguillaume, Jean Pierre Minne, Philippe, Sylvie O., Eric, Jean, Patrick Mignard, Marc Groussain, Armelle, Yolaine, Sagna, Dominique Colombo, Stéphane, André Bernard, Manuel Cascales, Claire Lemercier, Alice Deschatrettes
pseudo : Élan noir, Gabar, Map

Observation :
Le n° spécial bouffe-curé est titré "Bouffe-curé" (4 pages)


Remarques sur les fiches

Le n° 41 (aout-octobre 2014 de Creuse-citron présente l’historique dujournal à l’occasion de ses 10 ans :

Dix ansqu’on se creuse le citron

L’idée de ce journal est née le premier mai 003 à Savennes lors de la fête de l’association anarchiste La Bête Noire. Son journal, au titre éponyme, né pendant le mouvement des chômeurs et lancé en 2000 a compté trois numéros. En 2003 La Bête Noire n’existait plus mais elle faisait encore des fêtes ; dix ans plus tard elle existe encore moins mais elle fait toujours la fête en l’honneur des dix ans de Creuse-Citron.

Le conglomérat détonant de libertaires de toutes sensibilités, syndicalistes et anti-syndicalistes, individualistes et collectivistes, encartés et téfal (non adhésifs primaires), réuni ce jour-là a repris l’idée de La Bête Noire et de Press-Citron (journal né du mouvement des chômeurs à Bagnolet) pour lancer un Press-Citron creusois. Press-Citron a compté deux numéros (mars et mai 2004) puis, comme de juste, le conglomérat détonant de libertaires a détonné sur des divergences organisationnelles, pour ne pas dire conflit de pouvoir individuel ou collectif.

Mais nous avions toujours envie et besoin d’essayer de publier une information différente. Bref, il fallait trouver un nouveau nom. Plusieurs noms étaient possibles : Creuse-Citron, Citron-Libre, Noir-Citron et même Citranar. Le consensus s’est porté sur le premier de la liste et, ma foi, il semble bien convenir à nos lecteurs.

L’équipe de base du journal a toujours compté entre dix et quinze personnes, certaines sont parties les pieds devant, Ghislaine et Pierre, d’autres vers d’autres horizons et des nouveaux sont arrivés. En particulier des transfuges de La Vache qui... un journal du même tonneau que Creuse-Citron publié en Haute-Vienne en 2011-2012 (5 numéros).

Le premier numéro de Creuse-Citron comptait 12 pages avec un tirage à 300 exemplaires, actuellement il compte souvent 24 pages (voire 28 pour ce numéro) avec un tirage à 1 000 exemplaires ou un peu plus. Nous avons plus de 35 lieux de distribution essentiellement en Creuse et quelques-uns dans les départements limitrophes, ainsi que 75 abonnés.

Dès le début, nous avons diffusé le journal à prix libre, une idée qui nous était très chère et qui, au fil des années, a prouvé son intérêt : il y a effectivement des gens qui ne donnent aucune monnaie pour le journal et d’autres qui donnent deux euros ou plus, ceux qui ont les moyens paient pour ceux qui n’en n’ont pas. Nos comptes ont toujours été positifs et le surplus d’argent, qui n’est pas réutilisé pour le tirage du numéro suivant, permet de participer à diverses opérations : une caisse de grève, des aides de solidarité, une aide au démarrage d’un projet comme le Fabuleux destin à Aubusson, la prise en charge de tirages de tracts et affiches pour des combats auxquels nous participons (en ce moment la lutte contre les projets miniers en Creuse), etc.

Quant à son contenu, Creuse-Citron est resté fidèle à ce petit texte qui figure au dos de chaque numéro : « Creuse-Citron s’adresse à tous ceux et celles qui luttent contre la falsification de l’information et la diffusion généralisée de l’idéologie libérale. C’est un journal indépendant et libertaire qui s’interdit toute exclusive et tout prosélytisme en faveur de telle ou telle organisation syndicale ou politique. Sur cette base nous publierons toutes les informations que vous nous ferez parvenir ». De plus en plus souvent des lecteurs nous communiquent des informations que nous publions, c’est pour nous très important et nous permet d’augmenter le volume d’informations locales que nous diffusons, car avant tout nous voulons être un journal local.

Pour conclure, il faut souligner que, depuis dix ans, ce journal non déclaré au Procureur de la République et dépourvu de directeur de publication, comme il se devrait légalement, et édité par une association de fait (sans statuts) regroupant une poignée de libertaires le couteau entre les dents et la marmite infernale dans la poche revolver, bouffant du capitalo et du curé à tous les repas, est très régulièrement lu par les RG.

Plusieurs numéros spéciaux ont été publiés : « Spécial polar », « Pour une gestion directe des services publics », « Spécial Watkins-Munch », « Spécial Gatti, Prix Ni Dieu ni Maître »…

Parmi ces numéros spéciaux il faut retenir le Creuse-Sieston, journal de la Creuse velléitaire publié en 2006 à l’occasion du 5e Rassemblement international de chaises longues à Lupersat.Il s’adressait ainsi à son public : Paresseux, sybarites, fainéants, cossards, oisifs, nonchalants, bras cassés, couche-tard, décroissants briochés, traînards, mous, indolents, tourneurs de pouces professionnels, zélés branleurs, pétulants insomniaques, flemmards, inactifs, apathiques, feignants, tire-au-flanc, hédonistes, chômistes militants, émules des pieds nickelés, partisans de l’internationale léthargique, si vous pensez que le droit à la paresse est au moins aussi important que le droit de vote, venez mollement participer au 5e Rassemblement International de chaises longues.
Ce texte illustre bien la propension qu’on les rédacteurs du journal à siester plutôt qu’à urner sans espoir.

prix libre

 Collections numérisées (Lidiap, ArchivesAutonomies ; et.al.)
Lien :  http://creuse-citron.legtux.org/ancienscc/

Parutions :

  • n° 1 (2004, sept.)
  • n° spécial (2004, déc.) — Journée polar en Limousin
  • n° 2 (2004, nov.)
  • n° 3 (2005, janv.)
  • Bouffe Curé ! : numéro très spécial (2005, vers mars)
  • n° spécial (2005, 5 mars) — Services publics
  • n° 4 (2005, avr.)
  • n° 5 (2005, été)
  • n° 6 (2005, automne)
  • n° 7 (2006, 1er trim.)
  • n° 8 (2006, 2e trim.)
  • n° spécial (2006, avr.) — Soirée Watkins-Munch
  • n° 9 (2006, été)
  • Creuse-Sieston : journal de la Creuse velléitaire n° 2 (2006, été)
  • n° 10 (2006, automne)
  • n° spécial Gatti (2006, sept.)
  • n° 11 (2007, hiver)
  • n° 12 (2007, mai-juil.)
  • n° 13 (2007, été)
  • n° 14 (2007, oct.-déc.)
  • n° 15 (2008, janv.-mars)
  • suppl. au n° 15 ? - spécial BD
  • n° 16 (2008, avr.-juin)
  • n° 17 (2008, été)
  • n° 18 (2008, automne)
  • n° 19 (2009, févr.-avr.)
  • n° 20 (2009, mai-juil.)
  • n° 21 (2009, été)
  • n° 22 (2009, hiver)
  • n° 23 (2010, printemps)
  • n° 24 (2010, mai-juil.)
  • n° 25 (2010, aout-oct.)
  • n° 26 (2010, hiver)
  • n° 27 (2011, printemps)
  • n° 28
  • n° 29 (2011, aout-oct.)
  • n° 30 (2011, nov. - 2012, janv.)
  • n° 31 (2012, févr.-avr.)
  • n° 32 (2012, mai-juil.)
  • n° 33 (2012, aout-oct.)
  • n° 34 (2012, nov. - 2013, janv.)
  • n° 35 (2013, févr.-avr.)
  • n° 36 (2013, mai-juil.)
  • n° 37 (2013, aout-oct.)
  • n° 38 (2013, nov. - 2014, janv.)
  • n° 39 (2014, févr.-avr.)
  • n° 40 (2014, mai-juil.)
  • n° 41 (2014, aout-oct.) — 10 ans !
  • n° 42 (2014, nov.)
  • n° 43 (2015, févr.)
  • n° 44 (2015, mai-juil.)
  • n° 45 (2015, aout-oct.)
  • n° 46 (2015, nov. - 2016, janv.)
  • n° 47 (2016, févr.-avr.)
  • n° 48 (2016, mai-juil.)
  • n° 49 (2016, aout-oct.)
  • n° 50 (2016, nov. - 2017, janv.)
  • n° 51 (2017, févr.-avr.)


Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones