Bianco : presse anarchiste

Liste des périodiques | Par année de 1re création | Plan du site | Tableau synoptique |

Lutopik

magazine trimestriel [puis] le magazine des luttes et des utopies



Fontaine-lès-Clerval

sous-titre :
« magazine trimestriel »
puis « le magazine des luttes et des utopies » (numéros 19 et 20)

trimestriel
format : 30 cm (quasi A4), quadrichromie
prix : 4 puis 5 €

Éditeur :
Raison sociale : Association Lutopik Magazine
Adresse : 2, Sous-la-Côte, 25340 Fontaine-lès-Clerval
contact@lutopik.com
Tel : 06 85 69 70 95
http://www.lutopik.com/

Directeur de la publication : Guillaume Clerc
Directrice de la rédaction : Sonia Pignet

Numéro CPPAP de la revue : 1021 D 91975


Remarques sur les fiches

Éditorial du 1er numéro :

Bonjour cher lecteur !

« La petite équipe de Lutopik est heureuse de vous présenter ce premier numéro. Ce magazine trimestriel diffusera des nouvelles qui, chacune à leur manière, sont autant d’alternatives à un système à la dérive, aussi bien sur le plan social, économique, politique, qu’environnemental. En effet, pour la première fois de notre histoire, nous mettons en péril le fragile équilibre de notre planète. Des crises sociétales, souvent violentes, éclatent un peu partout, le partage des ressources ne profite toujours qu’à une minorité et la pauvreté augmente. Tous ces dégâts sont en grande partie liés aux modèles productiviste et capitaliste qui, sous différentes formes, sévissent sur la quasi-totalité du globe. Heureusement, partout aussi, des gens s’engagent sur d’autres voies et développent des manières de vivre différentes. Ce sont ces initiatives que nous voulons développer dans nos colonnes. Des histoires de luttes et d’utopies, sans oublier de dénoncer quelques aberrations de notre époque.

Ce n’est pas une image de dire qu’il suffit d’une étincelle pour que la situation devienne explosive. L’histoire récente l’a montré en Turquie et au Brésil. La destruction d’un parc et la hausse du prix de ticket de bus ont été les deux gouttes d’eau qui ont fait déborder un vase trop plein. Les peuples acceptent de moins en moins la domination qu’ils subissent et la période actuelle nous apparaît propice pour imaginer et créer d’autres formes du « vivre ensemble ». Comment faire pour être heureux ? La question peut paraître naïve, voire même carrément simpliste. Elle nous semble fondamentale. Alors que nos politiciens sont obnubilés par la croissance économique, l’épanouissement personnel et collectif est absent des programmes politiques. Aliénés par le travail ou le chômage, nous avons peu d’occasions de remettre en cause les schémas mentaux inculqués dès le plus jeune âge.

Par exemple, sommes-nous vraiment faits pour travailler presque tous les jours et toute notre vie en accomplissant plus ou moins toujours la même tâche ? La vie vaut sans doute mieux qu’une succession de besognes, frustrantes et non désirées, qui occupent la majeure partie de notre existence. Essayer d’autres formes d’organisation du travail, permettant de diminuer les corvées pénibles pour que chacun puisse exercer s’il le souhaite une ou plusieurs activités qu’il trouve attrayantes, serait une avancée certaine. Il en est de même pour un tas d’autres domaines, l’éducation, les transports, l’agriculture, etc. Partout, d’autres choix peuvent être envisagés.

Pour ce premier numéro, nous avons décidé de consacrer notre dossier aux luttes contre quelques grands projets d’infrastructures. A l’image de l’emblématique combat qui se joue à Notre-Dame-des-Landes, d’autres zones vouées au bétonnage sont occupées physiquement. De ces lieux en danger émergent des propositions et des actions visant à se réapproprier nos territoires dans un esprit d’autogestion. À chaque fois, nous avons partagé quelques jours ou quelques semaines avec les riverains, les occupants et tous ceux qui font vivre ces luttes. Nous en avons rapporté plusieurs articles qui n’ont pas vocation à présenter un état des lieux exhaustif mais plutôt une photographie de chaque combat ou situation à un moment donné. Forcément subjectif, mais tel que nous l’avons vécu.

Ce magazine est réalisé en grande partie sur les routes, au fil des déplacements et des rencontres. Il mêle reportages, enquêtes, dessins et photos. Vous y trouverez aussi une bande-dessinée, une nouvelle et une petite dose d’humour. Lutopik n’existerait pas sans quelques compagnons qui ont bien voulu y apporter leurs contributions. Il ne pourra pas non plus vivre sans vous, et nous espérons que vous prendrez une part active au journal en laissant vos commentaires et suggestions par courrier ou sur notre site Internet : www.lutopik.com ».

 Collections numérisées (Lidiap, ArchivesAutonomies ; et.al.)
Lien :  http://www.lutopik.com

Parutions :

  • n° 1 (2013, été), 56 p., 4 € — dossier « Occuper pour résister : Notre-Dame-des-Landes, Bure, Morvan, Chefresne… »
  • n° 2 (2013, hiver [nov.]), 56 p., 4 € — dossier « Menaces sur les variétés paysannes : les agriculteurs dépossédés de leurs graines, la biodiversité cultivée en voie de disparition »
  • n° 3 (2014, printemps [mars]), 56 p., 4 € — dossier « Pour une école émancipatrice : pédagogies nouvelles, écoles alternatives, éducation populaire »
  • n° 4 (2014, été [juin]), 56 p., 4 € — dossier « Nomades d’aujourd’hui : en caravane, en camion ou en bateau, le voyage comme mode de vie »
  • n° 5 (2014, automne), 52 p., 4 € — dossier « Les deux visages de l’agriculture biologique : bio commerciale et bio paysanne »
  • n° 6 (http://www.lutopik.com/Lutopik6web.pdf), 56 p., 4 € — dossier « Place aux vieux ! : la transition démographique, une occasion pour changer la société ? »
  • n° 7 (2015, été [juil.]), 60 p. 4 € — dossier « Médias : ceux qui résistent, ceux à qui l’on résiste »
  • n° 8 (2015, automne), 52 p., 4 € — dossier « Les forêts : une richesse convoitée »
  • n° 9 (2015-2016, hiver [déc.]), 52 p., 4 € — dossier « Sciences : un enjeu de société »
  • n° 10 (2016, printemps [mars]), 48 p., 4 € — dossier « La révolution des communs »
  • n° 11 (2016, été [juil.]), 60 p., 5 € — dossier « Regards sur le travail »
  • n° 12 (2016, automne [oct.]), 52 p., 5 € — dossier « Tous mobiles, à quels prix ? »
  • n° 13 (2016-2017, hiver [déc.]), 48 p., 5 € — dossier « En quête d’autonomie énergétique : iles, maisons et territoires »
  • n° 14 (2017, printemps [mars]), 56 p., 5 € — dossier « Peuple cherche démocratie »
  • n° 15 (2017, été [juin]), 60 p., 5 € — dossier « Des animaux et des hommes »
  • n° 16 (2017, automne [sept.]), 52 p., 5 € — dossier « Système de santé en souffrance »
  • n° 17 (2017-2018, hiver [déc.]), 56 p., 5 € — dossier « L’ère des déchets »
  • n° 18 (2018, printemps [mars]), 60 p., 5 € — dossier « Résidents et villes »
  • n° 19 (2018, été [juin]), 44 p., 5 € — dossier « Violences policières »
  • n° 20 (2018, automne [oct.]), 40 p., 5 €, dossier « Services publics »


Autres 
  • Anarlivres : site bibliographique des ouvrages anarchistes ou sur l'anarchisme en français
  • Cgécaf : Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones